Épilation à la lumière pulsée : risques, contre-idications et effets secondaires

Écrit par les experts Ooreka

La séance de lumière pulsée se fait habituellement dans un centre d'épilation à la lumière pulsée. Avant de commencer, il sera indispensable de s'assurer que l'on ne présente aucune contre-indication afin d'éviter les risques liés à ce type d'épilation.

Bien choisir son praticien pour limiter les risques de l'épilation lumière pulsée

Certaines esthéticiennes expérimentées peuvent réaliser ce type d'épilation, mais si l'offre est plus intéressante financièrement, la maîtrise technique n'est pas parfaite, ce qui peut entraîner des complications (brûlures, etc.).

Comme l'épilation au laser, l'épilation à la lumière pulsée doit dans l'idéal être réalisée par un médecin :

  • qui possède une solide maîtrise du maniement de la lampe flash ;
  • qui utilise systématiquement du matériel homologué CE médical, ce qui n'est pas le cas de tous les centres ;
  • qui fait passer au patient une visite médicale obligatoire, détecte les contre-indications, adapte le traitement au type de peau et de pilosité, prescrit une crème anesthésiante pour les séances, etc.

L'esthéticienne, elle, ne peut pas réaliser cette visite médicale ni prescrire d'anesthésiant : il faudra nécessairement passer par un médecin pour cela.

À noter : la lampe flash doit répondre à une norme précise, ce qui n'est pas toujours le cas dans tous les centres.

Contre-indications de l'épilation à la lumière pulsée

Pour pouvoir effectuer l'épilation à la lumière pulsée ou lumière « flash », certaines conditions sont nécessaires.

Cette technique est contre-indiquée dans les cas suivants :

  • poils blancs, décolorés ou clairs (blonds, châtains) ;
  • peau mate, métissée ou noire (risque de dépigmentation et de brûlures) ;
  • peau bronzée (bronzage naturel ou artificiel et autobronzants proscrits) ;
  • grossesse et allaitement ;
  • diabète, épilepsie ;
  • patient immunodéprimé ;
  • maladie cardiaque, maladie infectieuse ;
  • traitement médicamenteux interdit dans le cas de la lumière flash : anticoagulants, photosensibilisants.

L'œil avisé d'un médecin saura aussi quand il y a mélanome ou un autre problème de peau empêchant l'utilisation de la lumière flash.

Attention ! Certains patients souffrent d'allergies liées aux composants de l'anesthésiant, cela peut entraîner de graves troubles de santé dont l'issue peut être fatale.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin



Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !