Hypotrichose

Écrit par les experts Ooreka

Il existe plusieurs pathologies du système pileux : l'hypotrichose, l'hirsutisme ou la folliculite, etc.

Hypotrichose : chute anormale et importante des cheveux

La chute des cheveux est un phénomène normal pour tout le monde : nous perdons chaque jour nos cheveux et ceux-ci sont remplacés par de nouvelles pousses. C'est le cycle normal de naissance, croissance et déclin du cheveu et nous les perdons encore plus lorsque nous changeons de saison : avant l'hiver et avant l'été.

Ces deux phases saisonnières sont naturelles, on les retrouve aussi chez les animaux qui perdent davantage leurs poils aux mêmes périodes.

En revanche, la chute de cheveux devient pathologique si elle est :

  • anormale : en-dehors de ces périodes ;
  • importante : des poignées entières de cheveux restent sur la brosse.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Une maladie de la peau et du cuir chevelu

Le terme hypotrichose vient de deux mots grecs :

  • « hupo » qui signifie « sous » ou encore « manque » ;
  • « trikhos » qui signifie « cheveux » ou encore « poils ».

L'hypotrichose est une maladie, à la fois de la peau et du cuir chevelu, qui désigne un arrêt de toute croissance pilaire.

Elle se traduit par l'absence de poils et de cheveux et touche :

  • soit une partie du corps ;
  • soit toutes les zones normalement couvertes de poils et de cheveux.

Lorsqu'elle est localisée au niveau du cuir chevelu, elle se manifeste par une alopécie du cuir chevelu (calvitie). L'hypotrichose se manifeste très vite et on la décèle très souvent chez l'homme en période de petite enfance.

À noter : l'hypertrichose est l'exact contraire de cette maladie, elle entraîne une pilosité excessive.

Hypotrichose : pas toujours héréditaire

Les origines de la maladie sont souvent héréditaires :

  • ses symptômes sont souvent liés à une absence de transpiration ou une transpiration trop faible ;
  • très souvent, lorsque l'on évoque l'hypotrichose, on parle d'ichtyose congénitale ;
  • dans ce cas, il est assez difficile de trouver des remèdes.

L'hypotrichose peut aussi être due à différentes causes : période de stress important, changement d'alimentation, période du cycle hormonal, etc. Ces causes seront diagnostiquées par votre médecin traitant ou votre dermatologue et l'on y remédie en agissant sur la cause et en prenant, par exemple, des compléments alimentaires ou des médicaments adaptés.

Chez l'humain, on a pu constater que l'hypotrichose pouvait être associée à des malformations - notamment au niveau de l'encéphale - ou à d'autres pathologies.

Contre l'hypotrichose : implants et greffe de cheveux

Si vous suspectez l'hypotrichose chez une personne de votre entourage, votre enfant par exemple, il faut consulter un médecin et/ou un dermatologue.

Le diagnostic d'un médecin est important, car :

  • les manifestations d'autres maladies peuvent faire penser à l'hypotrichose ;
  • il existe différentes formes génétiques d'hypotrichose.

La consultation consistera en un examen minutieux de la peau et du cuir chevelu. À ce jour, il n'existe pas de traitement pour les cas d'hypotrichose, mais il existe des solutions esthétiques et de renforcement d'image de soi : les greffes de cheveux ou les implants.

Entrez en contact direct avec des professionnels afin d’obtenir un devis personnalisé.

Demander un devis gratuit

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
yvon alexis g.

conseiller spécialisé en phytothérapie & huiles es | plantes médicinales et huiles essentielles

Expert

NL
nathalie lariviere

rédactrice conseillère en aromathérapie holistique | passion huiles essentielles

Expert

EE
epilation electrolyse

électrologiste

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Autres sujets sur Ooreka


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

En vous inscrivant, profitez en exclu de nos services gratuits :

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !